Pourquoi l’apiculture est un métier de plus en plus difficile ?

L’apiculture ne s’est jamais portée aussi mal depuis des années. Effectivement, ce métier n’est plus aussi florissant qu’avant. Plusieurs facteurs la rongent progressivement. La situation est tellement critique que le métier d’apiculteur est actuellement considéré comme difficile. Quelles sont les raisons ? Nous allons le voir ensemble dans cet article.

Les abeilles : Une espèce menacée

On sait tous que le monde est actuellement en train de se réchauffer. Cependant, ce n’est pas le seul fléau à craindre. En effet, on estime que la disparition des abeilles est imminente si personne ne réagit. C’est pourquoi le secteur apicole est actuellement très règlementé. Ce qui fait que les acteurs de ce domaine ne jouissent pas de toute liberté dans leur élevage. Toutes les techniques optimisant les récoltes ne sont alors pas praticables.

Cela va sans dire que sans abeilles, il ne sera plus possible de faire de l’apiculture. En effet, on estime que plusieurs millions de personnes dans le monde seront en difficultés si l’abeille s’éteignait. Cette menace qui pèse est devenue une pression supplémentaire pour les éleveurs d’abeilles partout dans le monde.

Le métier d’apiculteur est un métier difficile pour les nouveaux initiés, mais l’est également pour ceux qui en vivent déjà. Les ruches souffrent actuellement de fortes réductions d’effectifs. D’ailleurs, les assureurs ont sérieusement revu leurs offres concernant ce secteur.

Expansion du nombre d’apiculteurs dans le monde

Outre la menace d’extinction, l’apiculture est aujourd’hui un métier saturé. En effet, on recense chaque année le nombre d’apiculteurs augmente exponentiellement. De ce fait, il devient assez compliqué de se faire une place. Pour s’en sortir, il est donc important de vendre le produit moins cher que pour les autres.

La demande en miel de France n’est plus ce qu’elle était avant. Effectivement, les fournisseurs du monde entier se bousculent pour conquérir le marché international comme national. Ce qui bien évidemment, réduit la rentabilité des métiers tournant autour des abeilles. La récompense à la clé ne correspond pas à aux efforts et à l’investissement déployés.

Une hausse des vols de ruches et d’abeilles est également constatée. La pénurie d’ouvrières entraîne les gens à se servir auprès des colonies d’autrui. Ce régime d’insécurité entraine des pertes considérables qui font que beaucoup d’apiculteurs préfèrent se reconvertir dans d’autres métiers. Certes, aucune profession n’est épargnée par la difficulté, néanmoins les autres permettent de recevoir un minimum de revenu.

Diminution de la résistance des abeilles

Les essaims d’abeilles ne sont plus aussi résistants qu’avant. D’ailleurs, c’est cette raison qui fait qu’elle est actuellement en danger d’extinction. Chaque hiver, une grande majorité de la colonie ne survit pas au froid. De plus, l’utilisation de pesticide et de produit chimique tue chaque mois des millions d’abeilles dans le monde entier.

Enfin, les fléaux naturels contribuent également à mettre en difficulté les apiculteurs. Chaque année, ils se multiplient. En effet, on compte plusieurs vagues de grand froid, de canicules de plus en plus fréquentes et parfois des incendies. Dans ce genre de situation, les pertes tombent considérablement.

This article was written by Maeva.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *